Une ex-commissaire européenne chargée du climat recrutée par Volkswagen

Reconversion. Après José Manuel Barroso, l’ex-président de la Commission européenne, recruté par Goldman Sachs, et Neelie Kroes, ex-commissaire à la concurrence, épinglée pour sa société offshore alors qu’elle était en poste, c’est au tour de Connie Hedegaard, commissaire européenne pour le climat entre 2010 et 2014 de faire parler d’elle. L’ex-ministre danoise chargée du climat vient en effet d’être nommée à un poste de conseil en matière de développement durable au sein du groupe automobile Volkswagen, toujours empêtré dans le dieselgate. De quoi laisser particulièrement songeur.

Pour le Corporate Europe Observatory, une ONG qui plaide pour la réglementation du lobbying à Bruxelles, alors que «les scandales Barroso et Kroes sont toujours chaud, le nouveau rôle de l’ancienne commissaire européenne au climat soulèvera autant de questions». «Volkswagen nous a confirmé que Connie Hedegaard ne serait pas rémunérée pour son rôle d’experte. Mais reste à savoir si Hedegaard conseillera Volkswagen pour se rendre durable après le dieselgate et comment, elle ne sera pas utilisée pour faire du greenwashing», poursuit l’ONG dans son communiqué. Un chose est sûre concernant cette nomination : les frontières entre le public et le privé sont toujours aussi poreuses (Libération, 29/09/16).