Les pantoufleurs à l’assaut des ministères

Emmanuel Macron n’a cessé de le marteler tout au long de sa campagne : il faut ouvrir à la fameuse « société civile » le gouvernement et les cabinets ministériels.

Un engagement d’autant plus facile à respecter que, à l’instar de l’inspecteur des Finances Macron parti s’enrichir chez Rothschild, les énarques sont de plus en plus nombreux à passer du service de l’Etat à celui d’intérêts privés. Et vice versa.

Pratique jadis réservée aux hauts fonctionnaires soucieux d’améliorer leurs fins de mois en milieu ou en fin de carrière, le pantouflage s’est généralisé, et les risques de conflit d’intérêts n’ont jamais été aussi nombreux. Pour s’en convaincre, il suffit de retracer les carrières des énarques peuplant le nouveau gouvernement et les ministères. Presque toutes les grandes entreprises françaises y comptent d’anciens dirigeants ou salariés, lesquels sont d’ores et déjà assurés d’y trouver, si besoin, une oreille attentive. (31/05/17, Canard Enchainé)

Continuer la lecture de Les pantoufleurs à l’assaut des ministères

De Trump à Macron : une collusion de plus en plus manifeste entre pouvoirs publics et grands intérêts privés

Quel est le point commun entre le nouveau gouvernement Macron et l’administration Trump ? L’hégémonie de ministres et de conseillers issus du secteur privé dans le gouvernement. C’est le cas bien sûr avec Edouard Philippe, ancien d’Areva, mais également de son directeur de cabinet, venu de l’industrie pétrolière et gazière, de celui de la ministre de la Santé, venu du secteur des mutuelles privées, de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, passée chez Dassault et Danone… Sans oublier les autres ministres de droite, comme Bruno Le Maire, partisan de la suppression d’un demi-million de postes de fonctionnaires. (article publié sur le site de Basta)

Continuer la lecture de De Trump à Macron : une collusion de plus en plus manifeste entre pouvoirs publics et grands intérêts privés

Du public au privé : le grand manège des hauts fonctionnaires

Alors que la campagne présidentielle est lancée, enquête sur les hauts fonctionnaires et les conseillers ministériels qui partent dans le privé, souvent dans la finance.

(Enquête de Benoît Collombat publiée sur le site de France Inter, 16/02/17)

Du public au privé et inversement : « pantouflage », « rétro-pantouflage » et « portes tournantes » © Radio France / Thomas Jost

Continuer la lecture de Du public au privé : le grand manège des hauts fonctionnaires

Barroso à Goldman Sachs : l’arbre qui cache la forêt

Vendredi 8 juillet, la banque d’affaires américaine Goldman Sachs a annoncé avoir engagé l’ancien président de la Commission européenne José Manuel Barroso pour la conseiller. Cette annonce a provoqué de vives réactions. Pour Jean Quatremer, correspondant de Libération à Bruxelles, ça n’est pas moins qu’un «bras d’honneur à l’Europe». Dans son interview du 14 juillet, François Hollande a quant à lui jugé «moralement inacceptable» le recrutement de l’ancien président de la Commission par Goldman Sachs. Ce pantouflage spectaculaire est pourtant un arbre qui cache la forêt : à la Commission comme dans la fonction publique française, de tels allers retours entre administration et grandes entreprises sont monnaie courante.

José Manuel Barroso rejoint Goldman Sachs comme président non exécutif. (Crédits : Reuters) Continuer la lecture de Barroso à Goldman Sachs : l’arbre qui cache la forêt

Pantouflage en Europe : le capitalisme de connivence

Nous  achevons notre série sur le livre noir des banques avec un dernier extrait sur le pantouflage dans les milieux politiques européens (« revolving doors » en anglais). Une pratique répandue, comme l’a montré le cas récent de José-Manuel Barroso : au terme de leur mandat, des femmes et hommes politiques rejoignent le privé pour vendre une influence acquise dans le public. Symétriquement, il arrive qu’on fasse appel, pour contrôler ou réformer la finance… à d’anciens banquiers.

ceo-carrousel2 Continuer la lecture de Pantouflage en Europe : le capitalisme de connivence

Trésor et inspection générale des Finances, la caste des pantouflards

Dans la suite de la série entamée la semaine dernière, nous publions un nouvel extrait du livre noir des banques. Ce passage revient sur les allers retours incessants entre la haute administration de Bercy et les grandes banques. Et cite quelques cas emblématiques de pantouflage, dont les énarques de l’inspection générale des Finances se sont fait une spécialité. A la clé : collusion, consanguinité et conflits d’intérêts…

Afficher l'image d'origine

Continuer la lecture de Trésor et inspection générale des Finances, la caste des pantouflards

Bercy et le Trésor, matrice de la pensée unique

Nous publions, avec l’accord des auteurs, une série d’extraits du livre noir des banques. Cet ouvrage, réalisé par Attac et Bastamag et paru en 2015 aux Liens qui Libèrent, dévoile de manière édifiante les errements et dérives des grandes banques françaises. L’impunité dont ces dernières bénéficient s’explique notamment par l’emprise inédite de l’industrie bancaire et financière sur la haute fonction publique et les sphères du pouvoir politique – que la crise financière n’a paradoxalement fait que renforcer.

L’extrait qui suit revient sur le rôle joué par le ministère des Finances et sa puissante direction du Trésor, à l’heure du capitalisme financiarisé. Y sont évoqués l’influence de l’administration de Bercy et le poids de ses haut-e-s fonctionnaires – et en particulier de l’inspection générale des Finances. En dépit des alternances politiques, ielles garantissent une continuité dans les décisions prises en matière de politique économique… pour le plus grand profit des banques.

3777104[1] Continuer la lecture de Bercy et le Trésor, matrice de la pensée unique

Pantouflages et collusions entre la fonction publique et le monde des affaires

Nommé en juin 2014 par François Hollande à la tête de la puissante administration du Trésor, l’inspecteur des Finances Bruno Bézard serait sur le point de rejoindre un fonds d’investissement chinois, Cathay Capital. Il s’agit là du dernier exemple en date d’une pratique courante au sommet de la fonction publique : le «pantouflage».

France.-BNP-Paribas-au-Trésor_vive-le-pantouflage-inversé-slipper-yu_dp-creative-commons

Continuer la lecture de Pantouflages et collusions entre la fonction publique et le monde des affaires

Ces anciens commissaires européens devenus mercenaires des lobbies

Que font les commissaires européens une fois leur mandat terminé ? Ils sont de plus en plus nombreux à vendre leurs services – et leur influence – aux multinationales et aux lobbies qui pullulent à Bruxelles. Et ce, sans quasiment aucun contrôle. Visite des petits et grands conflits d’intérêt qui corrompent peu à peu l’exécutif européen. (Bastamag 22/09/16)

arton1196-9d4fb[1]

Continuer la lecture de Ces anciens commissaires européens devenus mercenaires des lobbies