Comment Muriel Pénicaud a gagné 1,13 million d’euros en un jour, grâce au licenciement de 900 personnes

Comme l’a révélé l’Humanité, l’ex-Directrice Générale des Ressources Humaines du groupe Danone, et actuelle Ministre du Travail, Muriel Pénicaud a gagné 1,13 million d’euros en Bourse grâce à ses stock-options suite à l’annonce d’un plan social au sein du groupe. Et ce en moins de 24 heures. Ou quand les licenciements rapportent gros. (lesinrocks.com, 27/07/17)

Florence Parly: « représentante » de la banque Edmond de Rotschild

C’est une fonction qui ne figure pas sur sa page Wikipédia, qui est éliminée de sa biographie officielle, que les médias ont donc omise. Y compris « la prise de bec » du Canard, aujourd’hui consacrée à la ministre des Armées. (François Ruffin, 26/07/17)

Continuer la lecture de Florence Parly: « représentante » de la banque Edmond de Rotschild

Edouard Philippe, discret directeur d’Areva

Entre 2007 et 2010, Édouard Philippe a été directeur des affaires publiques chez Areva. Entre les déboires de l’EPR, le gouffre d’Uramin et le scandale des mines au Niger, c’est la période noire pour le groupe nucléaire, celle qui le mènera à la faillite. Le moment est crucial pour un responsable chargé d’entretenir les relations avec le monde politique. Pourtant, Édouard Philippe semble s’être tenu à l’écart de tout. Il s’est fait si discret que rares sont ceux qui se souviennent de lui (Mediapart, 25/06/17).

Les pantoufleurs à l’assaut des ministères

Emmanuel Macron n’a cessé de le marteler tout au long de sa campagne : il faut ouvrir à la fameuse « société civile » le gouvernement et les cabinets ministériels.

Un engagement d’autant plus facile à respecter que, à l’instar de l’inspecteur des Finances Macron parti s’enrichir chez Rothschild, les énarques sont de plus en plus nombreux à passer du service de l’Etat à celui d’intérêts privés. Et vice versa.

Pratique jadis réservée aux hauts fonctionnaires soucieux d’améliorer leurs fins de mois en milieu ou en fin de carrière, le pantouflage s’est généralisé, et les risques de conflit d’intérêts n’ont jamais été aussi nombreux. Pour s’en convaincre, il suffit de retracer les carrières des énarques peuplant le nouveau gouvernement et les ministères. Presque toutes les grandes entreprises françaises y comptent d’anciens dirigeants ou salariés, lesquels sont d’ores et déjà assurés d’y trouver, si besoin, une oreille attentive. (31/05/17, Canard Enchainé)

Continuer la lecture de Les pantoufleurs à l’assaut des ministères

De Trump à Macron : une collusion de plus en plus manifeste entre pouvoirs publics et grands intérêts privés

Quel est le point commun entre le nouveau gouvernement Macron et l’administration Trump ? L’hégémonie de ministres et de conseillers issus du secteur privé dans le gouvernement. C’est le cas bien sûr avec Edouard Philippe, ancien d’Areva, mais également de son directeur de cabinet, venu de l’industrie pétrolière et gazière, de celui de la ministre de la Santé, venu du secteur des mutuelles privées, de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, passée chez Dassault et Danone… Sans oublier les autres ministres de droite, comme Bruno Le Maire, partisan de la suppression d’un demi-million de postes de fonctionnaires. (article publié sur le site de Basta)

Continuer la lecture de De Trump à Macron : une collusion de plus en plus manifeste entre pouvoirs publics et grands intérêts privés

Fillon a touché 50.000 dollars pour organiser une réunion avec Poutine

Le candidat de la droite à la Présidentielle, a joué le rôle d’entremetteur entre un milliardaire libanais, le PDG de Total et le président russe en 2015, rapporte Le Canard enchaîné (Le Canard enchaîné, 22/03/17).

Comme le rappelle Maxime Combes, l’actuel PDG de Total, Patrick Pouyanné, était directeur de cabinet du ministre Francois Fillon en 1995-96.